spacer
     
spacer
spacer
spacer
image
spacer
spacer
03 février 2017 - 08:00:36 spacer  
Meilleur film 2017: les nominations
image
spacer
spacer
Le suspense est à son comble dans la catégorie Meilleur film. On y retrouve deux réalisateurs souvent nominés, tous deux produits par une société elle-même nominée pour la 7ème fois, face à trois premiers films, produits pour 2 d'entre eux par des sociétés qui font leur entrée dans la catégorie!
spacer
Je me tue à le dire est donc le premier long métrage de Xavier Seron. On y suit les aventures pathético-comiques de Michel Peneud. Michel, c'est la psycho-somatisation élevée au rang d'art. Il a décidé d'arrêter de fumer, mais cela ne devrait pas l'empêcher de mourir. Et tout ça à cause de sa mère, qui en lui donnant la vie, lui a donné la mort. Sa mère justement est très concrètement en train de mourir d'un cancer du sein, et Michel croit déceler sur sa poitrine une grosseur inquiétante. Et s'il avait attrapé le cancer de sa mère?

Je me tue à le dire est produit par Bernard de Dessus les Moustier et Olivier Dubois pour Novak Prod, dont c'est la première nomination dans cette catégorie reine. En 2013, la société avait néanmoins déjà été primée, puisqu'elle coproduisait Une chanson pour ma mère de Joël Franka, Magritte du Meilleur premier film. Novak frappe fort cette année, puisque Je me tue à le dire compte 6 nominations.

image



Keeper, premier long métrage de Guillaume Senez, suit pendant 9 mois Maxime et Mélanie, 15 ans, à peine sortis de l'enfance. Ils sont amoureux, et découvrent un jour, contre toute attente, que Mélanie est enceinte. Maxime veut garder l'enfant à tout prix. Et c'est sa trajectoire à lui, le jeune père qui n'a aucune prise sur la situation, que le réalisateur a choisi de suivre au plus près, décalant avec subtilité le point de vue.

Keeper, qui concourt dans 8 catégories, est produit par Isabelle Truc pour Iota Production. Si c'est la première fois que la société voit l'un de ses films retenus dans le quintette final, Iota a néanmoins une grande expérience des Magritte, puisqu'elle en a déjà remporté un en 2013 pour le documentaire Le Thé ou l'Electricité, année où elle était d'ailleurs également nominée dans la catégorie Meilleur court métrage pour U.H.T. de... Guillaume Senez!

image



L'Economie du Couple est le 6ème film de Joachim Lafosse. Anatomie d'une séparation, le film suit Marie et Boris dans cette étape chaotique et douloureuse. Si c'est Marie qui a acheté leur maison, c'est Boris qui l'a rénovée. En pleine tourmente, ils sont obligés d'y cohabiter, Boris n'ayant pas les moyens de se reloger. A l'heure des comptes, aucun des deux ne veut lâcher sur ce qu'il juge avoir apporté. C'est la troisième fois que Joachim fosse est en lice dans la catégorie Meilleur film. Nominé pour Elève Libre en 2011, il a remporté la statuette en 2013 avec A perdre la raison.

L'Economie du Couple est produit par Jacques-Henri et Olivier Bronckart pour Versus Production, de grands habitués des Magritte en général, et de la catégorie en particulier. Versus a effectivement eu au moins un film dans le quintette final tous les ans (sauf en 2014), et a déjà remporté la statuette à deux reprises pour des films de Joachim Lafosse et Bouli Lanners. Cette année, Versus double ses chances de recevoir le prix, puisque qu'elle est également nominée pour Les Premiers les Derniers.

image



Les Premiers les Derniers est le 4ème long métrage de Bouli Lanners. Dans une plaine balayée par le vent, Cochise et Gilou, deux inséparables chasseurs de prime, sont à la recherche d'un téléphone volé au contenu sensible. Leur chemin va croiser celui d'Esther et Willy, un couple en cavale. Et si c'était la fin du monde? Dans cette petite ville perdue où tout le monde échoue, retrouveront-ils ce que la nature humaine a de meilleur? Ce sont peut-être les derniers hommes, mais ils ne sont pas très différents des premiers. Bouli Lanners a déjà remporté le Magritte du Meilleur film en 2012 pour Les Géants. Et le film comptabilise cette année 8 nominations.

Les Premiers les Derniers est également produit par Versus Production, qui accompagne Bouli Lanners depuis ses débuts. On notera qu'en 2014, Versus n'avait pas de film majoritaire nominé pour le Magritte du Meilleur film, mais a néanmoins remporté un Magritte, celui du Meilleur film flamand pour Kid de Fien Troch!

image



Comme Guillaume Senez et Xavier Seron, Valéry Rosier se voit nominé dans la catégorie Meilleur film pour un premier long métrage. Parasol est un temps de vacance(s). À Majorque, trois personnages dérivent au gré de leur ultra-moderne solitude. Alfie, jeune anglais se cherche amis et amour de vacances. Péré, père célibataire, tente de gérer sa vie de père et son travail accaparant. Annie, septuagénaire, part retrouver un homme rencontré sur Internet. Tous ont la nostalgie d'un passé qui n'a jamais existé.

Parasol est produit par Benoît Roland pour Wrong Men, société créée en 2012, et qui pour son deuxième long métrage en est déjà à sa deuxième nomination pour le Magritte du Meilleur film, après Préjudice d'Antoine Cuypers l'année dernière. Parasol est en lice cette année pour dans 7 catégories.

image


11
spacer
spacer
spacer spacer
spacer  spacer


© Académie André Delvaux | Droits réservés | Webdesign Messier111 | Administration
spacer spacer