spacer
     
spacer
spacer
spacer
image
spacer
spacer
31 janvier 2019 - 14:46:39 spacer  
Meilleur Film 2019: les nominations
image
spacer
spacer
La compétition 2019 s'annonce des plus ouvertes, et met en présence des films représentant le cinéma belge dans toute sa diversité, des alcôves secrètes de la communauté chinoise à Paris en passant par les murs chauffés à blanc d'un village corse abandonné, les 5 films en lice nous parlent du monde d'aujourd'hui, avec acuité et pertinence.
spacer
Bitter Flowers d'Olivier Meys est un film intime et bouleversant sur la lutte d'une héroïne sacrificielle qui a l'audace de vouloir réussir, et en paiera le prix fort. Il offre tout à la fois une histoire d'amours contrariées, un tableau pudique mais saisissant du milieu de la prostitution chinoise à Paris, et un portrait émouvant de la complicité qui unit ces femmes dignes envers et contre tout. Un film fort et subtil sur le poids de l'immigration économique, et les contradictions de la Chine contemporaine. Bitter Flowers est produit par Joseph Rouschop et Valérie Bournonville pour Tarantula Productions, lauréat du Magritte du Meilleur premier film en 2016 pour Tous les Chats sont gris, et déjà nominé dans la catégorie Meilleur film en 2013 pour Mobile Home. Tarantula est également en lice pour le Magritte du Meilleur film étranger en coproduction avec Nico, 1988.

image


Avec Laissez Bronzer les cadavres, Hélène Cattet et Bruno Forzani s'amusent des codes, brouillent les genres, s'en offrent même de nouveaux à détourner, malaxer, malmener. Ils plongent gendarmes et voleurs dans un fort assiégé, un grand classique du grand écran, et moulinent le tout à la sauce giallo psychédélique. Les cinéastes orchestrent une incroyable symphonie sensorielle riche de trouvailles sonores et visuelles, qui valent d'ailleurs 8 nominations au film, produit par Eve Commenge pour Anonymes Films, déjà nominée dans cette catégorie en 2011 pour Amer, et également en lice cette année dans la catégorie Meilleur film flamand pour Un ange de Koen Mortier.

image


Avec Mon Ket, François Damiens relève un pari osé pour son premier film en tant que réalisateur, celui de transposer sur grand écran une formule éprouvée pour le petit écran. Mon Ket s'impose comme une comédie diablement efficace et étonnamment tendre sur un père prêt à tout, à commencer par le pire, pour briller aux yeux de son fils. Pour le désamorcer, il faut toute l'humanité de ses « victimes" (les acteurs malgré eux des caméras cachées) tour à tour complices ou adversaires. Mon ket est produit par Patrick Quinet pour Artemis Productions, dont c'est la 7e nomination dans cette catégorie, après 38 témoins, Tango Libre, Pas son genre, Melody, et Chez nous. Artemis est également nominée cette année pour Ni juge ni soumise dans la catégorie Meilleur documentaire.

image


Nos batailles plonge son héros au coeur du monde du travail, d'une société ubérisée, où lutter pour ses valeurs demande une énergie dévorante. Et où concilier les sphères professionnelles et intimes relève si ce n'est de l'impossible, du moins du don d'ubiquité. Or Olivier doit composer avec l'absence, celle de sa femme, subitement disparue, une absence dont Guillaume Senez traite avec talent et acuité, parvenant à laisser imaginer sans forcément l'expliquer la détresse de cette mère démissionnaire. Nos batailles est produit par Isabelle Truc pour Iota Productions, comme Keeper, le précédent film de Guillaume Senez, Magritte du Meilleur premier film en 2017.

image


Alors que ses rebondissements continuent à secouer les médias, l'affaire des Tueurs du Brabant wallon reste aujourd'hui encore une énigme. C'est de cette zone d'ombre, fascinante matière scénaristique, que Tueurs tire une partie de sa substance. En plongeant son gangster à l'ancienne, voleur mais pas tueur, au coeur de cet imbroglio politico-criminel que le récit vient souligner les lignes de force, et de faiblesse de son personnage. Alors que Frank Valken se rêve non-violent, homme de principe, ses certitudes sont remises en cause lorsque la situation le pousse à devenir lui aussi un tueur, pour prouver son innocence. Ce premier long métrage de François Troukens et Jean-François Hensgens est produit par Jacques-Henri et Olivier Bronckart pour Versus Productions dont c?est la 8e nomination dans cette catégorie, déjà remportée deux fois avec Les Géants et Les premiers les derniers de Bouli Lanners.

image
spacer
spacer
spacer spacer
spacer  spacer


© Académie André Delvaux | Droits réservés | Webdesign Messier111 | Administration
spacer spacer